Constitution du jury pour le concours d’architectes de l’espace culturel

Le conseil municipal du 26 mars a été le théâtre d’un petit événement qui va sans aucun doute donner matière au PS à encore colporter des calomnies sur mon compte. Aussi je préfère exposer en toute clarté ce qui s’est passé.

Le point 10 concernait la constitution d’un jury chargé de désigner les trois architectes qui seraient appelés à concourir pour la réalisation de l’espace culturel. Ce jury doit comprendre entre autres cinq conseillers municipaux, quatre de la majorité et un de la minorité. La majorité municipale avait préalablement désigné Christiane Lardaud, Virginie Besnard, Bernard Vignaux et Michel Verna pour la représenter. Et le Parti socialiste, sans consulter les autres élus minoritaires, avait décidé que ce serait Frank Morot-Sir pour la minorité.

Même quand on est, comme moi, habitué à ces attitudes hégémoniques et méprisantes du PS, cela finit par lasser. De plus, c’est peu de dire que l’engouement du PS pour la réalisation de ce projet d’espace culturel a été à géométrie variable : déjà, lors de la campagne de 2001, ils préféraient faire une zone d’activité à l’emplacement prévu plutôt que l’espace culturel… Plus près de nous, lors du conseil municipal du 18 décembre 2014, ils se sont abstenus sur le vote de l’autorisation de programme pour l’espace culturel sans fournir aucune explication. De quoi sérieusement douter de leur motivation à voir cet équipement enfin réalisé.

Alors que, pour ma part, j’ai toujours défendu ardemment la réalisation de cet équipement, qui doit devenir le lieu de rencontre de tous les quartiers et de toutes les générations de Soisy. Il m’a donc semblé que j’étais au moins aussi légitime qu’eux pour participer activement aux choix décisifs, aussi j’ai posé ma candidature pour faire partie de ce jury. Le vote ayant lieu à bulletins secrets, j’ai été élu, au détriment du candidat socialiste.

Le Parti socialiste a aussitôt annoncé qu’il allait faire un recours contre mon élection. Ce ne sera jamais que le 7e recours qu’ils font depuis le début de ce mandat, certains justifiés, d’autres relevant d’un harcèlement révélant surtout leur incapacité à faire de la politique.

About admin

Conseiller municipal de Soisy-sous-Montmorency
This entry was posted in Soisy à la mairie and tagged , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Image CAPTCHA

*