Les charmes du droit d’expression des élus minoritaires dans « Soisy Infos »

Depuis un jugement du tribunal administratif de fin 2016, les élus n’appartenant pas à la majorité ont, comme il se doit, droit à un espace d’expression dans le bulletin municipal mensuel Soisy Infos. Mais on nous demande de transmettre nos textes le 5 du mois précédent, ce qui veut dire que le maire a trois semaines pour répondre — de manière directe ou indirecte — dans le même numéro aux propos de l’opposition !

C’est particulièrement criant dans le numéro de ce mois de février : j’avais consacré les quelques lignes auxquelles j’ai droit au fait que la culture a toujours été le parent pauvre de la politique soiséenne, les 25 ans qu’on  attend la construction du centre culturel en étant la preuve concrète. Et cela n’a pas loupé : pour la première fois depuis bien longtemps, le maire titre son édito sur la culture et y consacre une large part de son texte…

On peut considérer que cela relève du dialogue démocratique. Mais moi, si je veux répondre, je ne pourrai le faire que dans le numéro suivant…

About admin

Conseiller municipal de Soisy-sous-Montmorency
This entry was posted in Soisy à la mairie and tagged , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Image CAPTCHA

*