Les enfants de Saint-Gratien en danger. Qui est responsable ?

Quelle n’a pas été ma stupéfaction en apprenant ce matin ce qui se passe à Saint-Gratien pendant le temps d’activité périscolaire (TAP) : la représentante d’une association patriotique fait apprendre La Marseillaise à des enfants de cours préparatoire !

Il n’est évidemment pas dans mon propos de m’élever contre le fait que le chant national soit appris dans les écoles. Mais cet apprentissage est déjà au programme en CM2, c’est-à-dire à des enfants de 10-11 ans, et non pas de 6 ans. Surtout, cet apprentissage est confié à des enseignants qui sont formés pour cela, qui savent remettre ce chant dans son contexte historique, en dégager la valeur symbolique, à inviter à prendre du recul… Rien à voir avec ce que décrit le Parisien dans son édition de ce matin, où les garçons chantent pendant que les filles tapent dans les mains et puis après on fait le contraire.

Dans ce contexte, que retiennent les boutchous de paroles comme « qu’un sang impur abreuve nos sillons » ? On n’est pas loin de l’embrigadement de la jeunesse pratiqué par tous les régimes totalitaires. Une telle dérive ne m’étonne guère de la part de la maire de Saint-Gratien, Jacqueline Eustache-Brinio. Mais cette activité a-t-elle été validée par l’inspection académique ? Ce serait alors encore plus inquiétant.

About admin

Conseiller municipal de Soisy-sous-Montmorency
This entry was posted in Vallée de Montmorency and tagged , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Image CAPTCHA

*