De nouveau « la lettre de Soisy pour Tous » disponible !

Ceux qui tiennent actuellement les rênes de l’association Soisy pour Tous pratiquent sans vergogne la retouche de photos et l’effacement des archives dans la plus belle tradition d’un certain Joseph Staline. La connaissance des documents historiques étant une des conditions indispensables à la formation d’une opinion politique, je mets à disposition sur mon site les numéros de la Lettre de Soisy pour Tous publiés entre 2008 et 2012, à partir des documents originaux.

Lettre SPT n° 1                    Lettre SPT n° 2                    Lettre SPT n° 3

Lettre SPT n° 4                    Lettre SPT n° 5                    Lettre SPT n° 6

Lettre SPT n° 7                    Lettre SPT n° 8

2 réponses sur “De nouveau « la lettre de Soisy pour Tous » disponible !”

  1. Bonjour,
    Pourriez-vous clarifier (pour ceux, dont je fais partie, qui ne connaissent pas les détails de l’Histoire), ce qu’est exactement « Soisy Pour Tous » ? Quelle est l’origine de cette association ? Aujourd’hui, existe-t-elle encore, et qui la pilote ? Le site internet semble entièrement dédié à L. Bérot, et ne fait aucune référence à l’association (contact, adresse, référence, …). Le Whois n’apprend rien sur le propriétaire du nom de domaine, enregistré en Allemagne. De quelle manière SPT est-elle liée à l’activité politique de L. Bérot ? Quelles sont les raisons des tiraillements apparants entre ses différents « acteurs » historiques ?
    Merci

    1. Lors de la préparation des élections municipales de 2008, il y a eu un accord entre le PS Val-d’Oise et les Verts Val-d’Oise pour que les Verts conduisent des listes d’union dans deux villes du département, Mériel et Soisy-sous-Montmorency (cet accord étant basé sur la représentativité des deux partis dans ces villes). C’est moi qui ai proposé que cette liste s’appelle « Soisy pour Tous », ce qui a été unanimement accepté. C’est également nous, écologistes, qui avons proposé de créer une association du même nom afin que les militants des différents partis puissent réellement travailler ensemble dans la durée, et surtout pour que des citoyens ayant le cœur à gauche mais ne se reconnaissant dans aucun parti puissent trouver un lieu de débat et d’action dans la cité.

      L’accord prévoyait que je serai président du groupe au conseil municipal et, pour que ce soit équilibré, que la présidence de l’association revienne à un PS, qui fut Anne Mokry. Mais, dès la première assemblée générale en 2009, celle-ci a démissionné et il ne s’est trouvé aucun socialiste pour la remplacer. De fait, l’association est entrée en hibernation et les seules actions menées l’ont été à mon initiative, avec la parution épisodique de la Lettre de Soisy pour Tous ou la pétition victorieuse que nous avons organisée aux Noëls pour que les habitants du quartier puissent garder leur adresse malgré la décision du maire.

      Puis, les élections municipales approchant, le PS a décidé de prendre tous les postes de pouvoir et a organisé une pseudo assemblée générale qui n’a pas été convoquée dans les formes statutaires et au cours de laquelle les cotisations ont été ramassées par quelqu’un qui n’était ni trésorier ni trésorier adjoint. C’est lors d’une réunion de la section PS de Soisy que Laura Bérot a été désignée comme « première socialiste » et qu’ils ont donc décidé ensuite de se présenter sous l’appellation « Soisy pour Tous » qui n’avait pas du tout été créée pour ça au départ.

      J’avoue que j’ai eu le tort ensuite de compter quelque peu sur les instances départementales du Parti socialiste pour les amener à un peu plus d’honnêteté et de réalisme politiques, mais le désir de pouvoir a été le plus fort…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *